Halte là! contrôle

Publié le par Javelot stanislas


Le Layon comme beaucoup d'autres cours d'eau, constitue une sorte de frontière. Au cours du XIe siècle, Charles le Chauve se servit de la rivière afin de délimiter la région du Poitou et celle de l'Anjou. Elle forme aussi une ligne de démarcation entre les Républicains et les Royalistes pendant les Guerres de Vendée. A ce titre, les ponts situés sur le Layon avaient une valeur stratégique.




Sur le pont était installé un poste de gabelle. Les gabelous, soldats de ferme percevant pour le roi l'impôt sur le sel, logeait dans une maison situé près des anciens fours à chaux, non loin de l'embouchure de l'hyrôme.




Vendéens contre Républicains. Les 18 et 19 septembre 1793, une bataille oppose ici Républicains et Vendéens; ce sera une victoire marquante pour l'armée vendéenne.
Après avoir été contraints d'abord de reculer du pont Barré vers la Jumellière, les Vendéens de Cady et de la Sorinière, sous le commandement du Chevalier du Houx, passent l'attaque et repoussent les divisions du Général Houx (oncle du premier) en tuant près de 1200 républicains. Les représailles seront sanglantes. Le village est incendié la même année par les Colonnies infernales. A la fin des affrontements, le pont est en partie détruit.





Publié dans Paysages

Commenter cet article